Ça y est, le décompte est amorcé…Il vous a fallu plusieurs jours, mois, voire des années de préparation, le fameux « Jour J » se rapproche… Boule au ventre, pensées en boucle, peur de l’échec, ces signes témoignent du grand branle-bas de combat qui se met en place dans le corps.

L'adrénaline et le cortisol stimulent vos capacités physiques et psychiques, préparent l’effort et renforcent l’attention... Tandis que le mental analyse tous les scénarios possibles pour être prêt plus rapidement si une situation inattendue se présente…

Qu’il s’agisse, d'un concours, du permis de conduire, d'un entretien d’embauche, le « coup de pression de la dernière ligne droite » s’intègre dans le processus habituel de la réussite.

En revanche, lorsque le stress est trop important ou récurrent, l’organisme s’épuise et ce mécanisme naturel d’adaptation peut alors avoir l’effet opposé.

 

REFLEXE 1 : J’évacue l’anxiété au fur et à mesure  

Pour éviter que le stress ne vous déborde, je vous conseille un « retour à soi » régulier pour stimuler votre système nerveux parasympathique (celui qui active la régénération, la récupération, et renforce la mémorisation).  Votre corps ne s’épuise pas, vous êtes plus attentif, vous tenez dans la durée….

Mon astuce sophro:

  • Je m’installe debout au calme, je prends le temps de relâcher tout mon corps. Je dépose mentalement toutes mes tensions à mes pieds. Je prends bien le temps de les visualiser (un mot, une couleur, une texture).
  • En respiration libre, je piétine toutes ces tensions comme si je sautais sur un trampoline. J’imagine mes peurs se briser à mes pieds. Je piétine mes tensions, tout mon corps est souple, comme un pantin désarticulé.
  • Une fois « défoulé(e) », je reprends une position immobile. J’observe ce qu’il se passe en moi. J’accueille chaque sensation, j’observe ma respiration reprendre progressivement un rythme habituel, très naturellement.
  • Puis, j’allonge progressivement chaque expiration, jusqu’à obtenir une expiration deux fois plus longue que l’inspiration. J’imagine vider mon corps des dernières tensions avec chaque expiration.
  • Ma respiration s’apaise, et je sens mon corps suivre ce chemin, j’accueille toutes les sensations agréables que cela me procure.

 

REFLEXE 2 : je « booste » mon mental

Un principe commun à plusieurs disciplines sportives et en particulier dans les arts martiaux est de regarder « plus loin » que l’obstacle. Déplacer son regard au-delà du jour J, pour avoir la force « juste et nécessaire » à l’instant voulu.

Mon astuce sophro:

  • N’ayez pas peur d’envisager votre réussite (…avec autant de soin que nous le faisons tous pour projeter un échec !).
  • Imaginez votre succès, les compliments de vos proches, projetez votre satisfaction, celle d’avoir donné le meilleur de vous-même, envisagez les nouvelles perspectives à l’issue de votre réussite.

Vous constaterez ce qui fait sens pour vous et renouerez ainsi avec votre motivation profonde.